Quelle énergie fossile est la moins utilisée aujourd’hui ?

Publié le : 31 janvier 20224 mins de lecture

Les combustibles fossiles, notamment le charbon, le pétrole et le gaz naturel, alimentent les économies depuis plus de 150 ans et fournissent actuellement environ 80 % de l’énergie mondiale. Les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) ont joué et continuent de jouer un rôle dominant dans les systèmes énergétiques mondiaux.

Le gaz est le moins utilisé aujourd’hui. Toutefois, l’utilisation de ces énergies fossiles génère plusieurs impacts négatifs. Lorsqu’ils sont brûlés, ils produisent du dioxyde de carbone (CO 2) et sont le principal moteur du changement climatique mondial. Ils sont également un contributeur majeur à la pollution atmosphérique locale, qui est estimée à des millions de décès prématurés chaque année.

Énergie fossile : de quoi s’agit-il ?

Ce sont des sources d’énergie polluantes qui se sont formées à partir d’un processus de décomposition de la matière organique (c’est-à-dire d’organismes qui étaient autrefois vivants, tels que des plantes ou des animaux, et qui, au cours d’un processus de millions d’années, se transforment).

En d’autres termes, elles sont les résultats de la transformation de matières organiques et sont emmagasinées sous terre. Le pétrole, le charbon et le gaz naturel mettent des millions d’années à se former et ne sont disponibles qu’en quantités limitées. Leur combustion produit des gaz à effet de serre.

Les combustibles fossiles sont une ressource naturelle qui met de nombreuses années à se régénérer, ce processus se produit dans certaines couches du sol pendant des années. Cela signifie que la vitesse à laquelle ils sont consommés est supérieure à la vitesse à laquelle elles sont régénérées.

Le gaz naturel : l’énergie fossile la moins utilisée aujourd’hui

Le gaz dit naturel est un hydrocarbure composé principalement de méthane, qui a une origine associée au pétrole et partage bon nombre de ses propriétés énergétiques. Celui-ci est principalement constitué de méthane (l’un des gaz à l’origine de l’effet de serre), bien qu’il contienne également d’autres alcanes, et parfois un faible pourcentage de dioxyde de carbone, d’azote, d’hydrogène sulfuré ou d’hélium.

Cette source d’énergie n’est pas aussi facile à transporter et à utiliser que le pétrole. C’est pourquoi elle est actuellement l’une des sources d’énergie fossile les moins utilisées. Toutefois, le gaz naturel a un fort potentiel énergétique ce qui lui a valu une place parmi les sources d’énergies utilisées au chauffage et à l’eau chaude pendant des années. Sa combustion produit d’importantes émissions de gaz à effet de serre.

Le gaz naturel est également extrait des profondeurs de la terre, ce qui rend son prix assez élevé par rapport aux autres.

Quelles sont les alternatives à cette énergie fossile ?

Les panneaux solaires et les éoliennes créent la grande majorité des énergies renouvelables, mais d’autres percées sont nécessaires pour que le secteur de l’énergie coupe une fois pour toutes ses liens avec les combustibles fossiles.

En 2016, la majorité de dirigeants mondiaux se sont unis derrière une mission visant à adopter une position plus audacieuse contre la menace du changement climatique avec l’accord de Paris. Les termes de cet accord stipulent de réduire les émissions des gaz à effet de serre afin de maintenir la hausse des températures moyennes mondiales en dessous de deux degrés Celsius.

En outre, le temps presse et si cet objectif doit être atteint, des alternatives énergétiques propres plus innovantes doivent être développées. Il existe diverses alternatives plus propres et plus respectueuses de l’environnement comme l’hydrogène, la biomasse, les biocarburants, la géothermique, etc.

Plan du site