Quelles sont les manières d’extraire les énergies fossiles ?

Publié le : 31 janvier 20224 mins de lecture

Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) sont encore indispensables pour les transports, la production d’électricité, le chauffage, le fonctionnement des usines. Mais elles sont la principale cause d’émissions de CO2 et leurs réserves, si elles sont encore énormes, ne sont pas inépuisables et inépuisables, contrairement aux énergies renouvelables.

Une énergie fossile : c’est quoi ?

L’énergie fossile est l’énergie produite par la combustion du charbon, du pétrole ou du gaz naturel. Ces combustibles riches en carbone et en hydrogène sont issus de la transformation (d’où le nom de « fossiles ») de matières organiques enfouies dans le sol depuis des millions d’années. Ce sont des sources d’énergie non renouvelable, car une fois utilisées, elles ne peuvent être recombinées qu’à des échelles de temps géologiques. Les hydrocarbures sont des composés dont les molécules sont constituées d’atomes de carbone et d’hydrogène. Ce sont les principaux composants du pétrole brut et du gaz naturel ainsi que des produits pétroliers de raffinerie.

Comment se forment leurs gisements ?

Charbon : l’enfouissement rapide des débris d’arbres et de plantes dans certains bassins sédimentaires conduit à la formation lente et progressive du charbon, en séquence, à travers la tourbe, le lignite, le charbon et enfin l’anthracite, qui est du carbone presque pur.

La place des énergies fossiles dans le mix énergétique

Les combustibles fossiles représentent désormais plus des trois-quarts de la consommation mondiale d’énergie primaire dans les transports, l’industrie et le logement. Les énergies renouvelables représentent également la majorité (plus des deux tiers) de la production d’électricité, malgré leur part croissante. Cette domination devrait perdurer pendant des décennies (voir infographie sur l’évolution du mix énergétique dans le temps). Le charbon reste la principale source de production d’électricité en raison de son abondance et de son faible coût. Mais parce qu’il émet beaucoup de gaz à effet de serre, son développement pourrait être freiné si la communauté internationale redouble d’efforts pour lutter contre le réchauffement climatique grâce à la « tarification du carbone ». Pourtant, c’est souvent une source d’énergie indispensable au développement de grands pays émergents densément peuplés comme la Chine, l’Inde, l’Indonésie ou l’Afrique du Sud. Une suite de technologies pourrait réduire les émissions de polluants associés à l’utilisation du charbon, conduisant à un passage au « charbon propre », mais le processus serait long et coûteux.

Quel sera l’impact de la technologie sur le développement des combustibles fossiles ?

Les nouvelles technologies continuent de contribuer à modifier l’économie de l’extraction de pétrole et de gaz en permettant l’accès à de nouveaux gisements et en réduisant les coûts de production. En conséquence, la part croissante de l’extraction de pétrole et de gaz en mer (et plus récemment en haute mer) a profondément modifié le paysage. Grâce à une technologie de pointe, l’exploitation minière se déroule dans des profondeurs d’eau de plus en plus importantes. Sur terre, les techniques de fracturation hydraulique et de forage horizontal permettent aux États-Unis d’exploiter le gaz et le pétrole de schiste dans la roche mère elle-même. L’amélioration de ces mêmes technologies permet de réduire graduellement l’impact environnemental de l’extraction du pétrole lourd et des sables bitumineux.

Plan du site